Attila mon amour, tome 2 : Les portes de fer by Jean-Yves Mitton

By Jean-Yves Mitton

Show description

Read or Download Attila mon amour, tome 2 : Les portes de fer PDF

Best french books

Esquisses/ébauches: Projects and Pre-Texts in Nineteenth-Century French Culture

Esquisses/ébauches assembles a solid of overseas students to discuss the position of the esquisse (the caricature) and the ébauche (the lay-in or the draft) within the works of key nineteenth-century French writers and artists. those new readings, with their wide-ranging ways to the query of the completed paintings, discover a cultural context during which sorts of the incomplete turn into privileged and spotlight either the life of an esthetic of the incomplete and an rising poetics of approach.

Biologie de la memoire

C’est grâce à l. a. mémoire que nous nous rappelons qui nous sommes, qui sont nos proches, où nous habitons, ce que nous devons faire aujourd’hui… C’est grâce à elle que nous parlons plusieurs langues, que nous fredonnons des chansons, que nous conduisons notre voiture sans y penser et que nous retrouvons nos clefs.

Extra resources for Attila mon amour, tome 2 : Les portes de fer

Sample text

Notre commerçant choisit combien de laitues apporter au marché, et en apportera d’autant plus qu’il anticipera un prix de vente élevé. Ce faisant, il ne tient pas compte du fait que son étalage va venir s’ajouter aux salades déjà en vente, et faire pression à la baisse sur les prix (la ménagère ne prendra deux laitues au lieu d’une que si c’est une bonne affaire). Si les vendeurs de salades sont nombreux, cette pression sera importante et les prix seront bas. Imaginons maintenant que notre commerçant soit le seul vendeur de salades (qu’il soit en situation de monopole).

De plus il n’est pas clair que le périmètre optimal du monopole soit national. L’exemple de l’eau, où le monopole est institué à l’échelle de la commune et non du pays, est à ce titre éclairant. Du fait de cette structure locale, on compte plus de 15 000 contrats de délégation différents dans le pays, ce qui préserve une émulation technologique entre les prestataires et une possibilité de comparer finement leurs coûts et donc de diminuer la note des consommateurs. Dans certaines des industries de réseau que nous avons mentionnées, comme les Telecom, le principe du monopole national a été abandonné.

Les brevets et le droit de la propriété industrielle sont là pour opérer cet arbitrage. Parce qu’il illustre l’ambiguïté des théories et les hésitations des économistes, le procès Microsoft permet de réfléchir plus concrètement à ce qui définit un cas d’abus de pouvoir de marché, dans un environnement économique où prime l’innovation. En 1998, le département de la Justice américain porte plainte contre Microsoft pour violation des sections 1 et 2 du Sherman Act. Côté accusation, l’économiste du MIT Franklin Fisher contribue à bâtir l’argumentation suivante : la société était en position dominante sur le marché des systèmes d’exploitation (avec Windows), or cette position était en voie d’être attaquée par les logiciels d’accès à Internet (notamment celui de Netscape, ainsi que le langage Java), qui auraient permis à plus ou moins court terme de se passer complètement de Windows.

Download PDF sample

Rated 4.18 of 5 – based on 44 votes